Pronostic CAC 40 et US: semaine 22/27 mars 2010

Publié le par Laurent

Vu les bons résultats obtenus la semaine dernière, je vous propose quelques pronostics (toujours à prendre avec des pincettes, le marché étant toujours très décorrélé de la réalité économique, donc il est instable) pour les 5 jours à venir. Notons en passant que lors d'une discussion avec un collègue de travail (d'opinions plutot opposées aux miennes), j'ai pensé à introduire les définitions suivantes:

Def.1: est qualifié de "gros", une entité dont le métier est exclusivement de créer et de vendre du risque financier. Le trend de fond exprimé par les fonctions Prolate se réfère à eux.

Def.2: est qualifié de "moyen" une entité dont le métier est partiellement d'acheter puis de vendre le risque financier préalablement fabriqué par les "gros". La fluctuation en ondelettes les concerne.

Def.3: est qualifié de "petit" une entité dont l'activité est majoritairement d'acheter et de détenir du risque vendu par un "moyen". Leur influence sur le marché est supposée négligeable, c'est le bruit résiduel.

Typiquement, un "gros", c'est Goldman Sachs, un "moyen", c'est un état européen ou BNP Paribas, et un "petit", c'est la classe moyenne avec son PEA et ses assurances-vie (dont je fais partie, pas de sous-entendu péjoratif là-dedans). Cette décomposition doit beaucoup aux idées de Matt Taibbi exprimées dans son célèbre article. Les "gros" travaillent à long terme parce que ça prend du temps de trouver une bonne arnaque à refiler aux 2 autres, avec le battage médiatique qui va avec et les portes de sortie à se ménager en temps voulu. Les "moyens" sont déjà à plus court terme parce qu'en fait, leur boulot est d'absorber la production des "gros" rapidement, la détenir un moment avant de la refiler au prix le plus fort possible aux retailers (comprenez vous et moi) sous des formes variées: prets immobiliers "cappés" destinés à etre titrisés dans un lointain CDO, SICAV et FCP, assurance-vie multi-support, warrants ou certificats et j'en passe et des meilleures ... L'échelle de temps caractéristique des retailers est sans importance parce qu'ils ne pèsent pratiquement rien, et ceux qui pourraient peser un peu (les pension funds 401K) sont sur des stratégies buy and hold plus ou moins imposées.

Poursuivons avec les pronostics pour cette semaine; on commence avec le Dow Jones Industrials 30:

0322-DJI-extra5jours0322-DJI-decomp5jours

Et on poursuit avec le S&P 500 (les 2 ont une tendance de fond négative entre -0.2% et -0.25%):

0322-SPX-extra5jours0322-SPX-decomp5jours

[ Addendum: ce soir, Danéric a produit ce graphique qui serait complètement compatible avec l'extrapolation ci-dessus.] Les paramètres de controle du bruit résiduel sont très bons dans les 2 cas comme on le voit ci-dessous:

0322-DJI-param5jours0322-SPX-param5jours

Terminons avec le CAC 40 qui, comme les autres indices européens, a une structure plus faible (tendance de fond négative autour de -0.3%) et ne devrait pas meme aller jusqu'au double-top:

0322-CAC-extra5jours0322-CAC-decomp5jours

Publié dans Bourse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article