Un coup d'oeil sur les banques

Publié le par Laurent

Il ne fait aucun doute que toute la période 1982/2007 a été dominée par la croissance extraordinaire des services financiers (pour le meilleur et pour le pire) après la fin des accords de Bretton Woods qui laissaient flotter le dollar ainsi que la "rustine" des accords dits "du Plaza". Du coup, après avoir lu une publicité de Elliott Wave International, la boite de Prechter, qui parlait d'une structure d'onde très visible sur l'indice suisse SMI, j'ai eu l'idée de continuer à creuser la question. Après tout, le secteur bancaire ne pourrait-il pas etre le meilleur leading indicator de ces dernières années ?

 

Alors, en suivant EWI, on commence par regarder l'indice suisse:

 

SMI-mensuel

 

Les vagues d'Elliott se comptent assez facilement; à la différence des indices plus généraux (comprendre: qui contiennent encore pas mal de valeurs industrielles traditionnelles, c'est-à-dire qui paient des salariés qui font des vraies choses et qui cotisent pour les services publics), il semble que la période 2003/2007 soit impulsive alors qu'elle est déjà corrective pour les autres. La correction de 2001/2003 se compte alors comme un déclin en 3 temps. Celle de 2007/2009 serait donc la branche A d'une correction environ 3 fois plus longue puisqu'elle devrait corriger le mouvement de 1982/2007.

 

Peut-on généraliser le résultat ?

 

Par exemple, on peut regarder le DJ Euro-Stoxx 600 Banks ci-dessous:

 

ES-Banks

 

Etant plus large que le SMI, on observe potentiellement plus de choses; toutefois, la structure d'onde reste similaire au détail près que le top de la vague B aurait été touché durant l'été 2009. Sur ce graphique, on peut imaginer que nous serions dans la C.2. Je ne suis pas remonté avant 1991 parce que le logiciel Pro-Real Time ne le permettait pas ...

 

Ce motif laissant imaginer que le top aurait été touché pendant les grandes vacances 2009 fait immédiatement penser au CAC 40 exprimé en onces d'or (dont on a déjà parlé ici):

 

sc.JPG

 

La question vers laquelle tout cela converge est la suivante: si l'on admet que les cotations du secteur bancaire sont un indicateur avancé de l'activité moderne, alors que peut-pn déduire du fait qu'elles ne semblent plus etre dans un cycle haussier ? Surtout lorsque les vagues des indices bancaires (voir ici pour les USA) se comptent aussi facilement ... Pour finir, quelques photos de chats, parce que la vie ne s'arrète pas aux indices:

 

DCAM0060DCAM0072

 

 

Publié dans Bourse

Commenter cet article