Résultats d'extrapolation: le kracaboum du "gros doigt"

Publié le par Laurent

Commençons par souligner l'impartialité et la rigueur intellectuelle du journal "le monde" qui s'emploie ce vendredi à faire passer les traders pour des agités décérébrés vissés devant la télé à déblatérer des banalités destinées à faire bondir le bon peuple. C'est tellement plus facile que d'expliquer la complexité de la situation ... Je ne sais pas si vous serez d'accord, mais mon impression, c'est que ne sont susceptibles de passer dans les médias généralistes que les discours présentant la réalité sous un aspect simple, potentiellement manichéen, un peu comme un match de football géant entre le camp du bien et celui du mal, dans une rhétorique clinquante et paradoxale (susceptible de faire super chic dans une conversation de salon). Or, comme l'explique bien Alain Soral dans sa dernière interview, le monde globalisé , c'est un match de foot entre 23 équipes, avec des renversements d'alliances en cours de partie, partie qui n'a pas de temps réglementaire et dont les règles peuvent éventuellement etre modifiées avant le coup de sifflet final! En l'occurence, les traders sont des idiots gatés qui ruinent le bon peuple ...  Vous voulez une explication sérieuse de la crise financière ? Regardez ceci:

 

 

Autre chose: voila ce que pensent les Nord-Américains des rodomontades de notre Président Carlozy ... Et on ne peut pas dire qu'ils se trompent de beaucoup! Passons maintenant aux résultats d'extrapolation sur cette semaine marquée par la chute brutale de Wall Street jeudi dernier vers 20h45, heure de Paris; on insiste sur le fait que Zero Hedge nous confirme qu'il n'y a pas de fat finger là-dedans. On attaque avec l'extrapolation Prolate effectuée sur la base de la cloture du 30 avril 2010 pour le S&P 500:

 

SPX-0509-detail5joursSPX-0509-decomp5jours

 

Seule la cotation de vendredi est vraiment en-dehors de l'intervalle de confiance; c'est étrangement similaire à ce qui s'est produit sur le CAC 40. Voyez ci-dessous:

 

CAC-0509-detail5joursCAC-0509-decomp5jours

 

Il est parfois intéressant de regarder ce qui se passe sur des indices "plus exotiques" et qui ne font que rarement les gros titres des informations boursières ... Ceux qui me subissent depuis longtemps savent que j'aime bien suivre l'indice immobilier EPRA Eurozone (rappelons le bécassin qui a souligné que "l'immobilier repart" vendredi soir à "C dans l'air", on souhaite bien du plaisir à ceux qui s'endettent dans ce secteur actuellement!):

 

EPRA-0509-detail5joursEPRA-0509-decomp5jours

 

Terminons avec l'indice "matières premières" IBovespa du Brésil; là encore, on est pile dans les clous de la prévision fournie par le traitement du signal:

 

iBOV-0509-detail5joursiBOV-0509-decomp5jours

 

Pour ceux qui aiment les analyses en vagues d'Elliott, on indique un lien vers une note de Yelnick faisant la synthèse sur ces prévisions; pour parler vite, on dira que toutes celles-ci convergent pour dire qu'il manque une dernière sous-vague de baisse (la III-1-5).

Publié dans Bourse

Commenter cet article

Harlok 30/05/2010 21:26



Merci Laurent, je n'avais pas vu ta dernière réponse. Je vais donc attendre patiemment et boire le thé (que j'aime d'ailleurs beaucoup!) et tenter de shorter prudemment les marchés.


Merci beaucoup!


Bien amicalement,
Fred.



Harlok 10/05/2010 19:00



Merci beaucoup Laurent pour TA réponse


Je vais donc tenter de shorter le marché.....et j'investirai dans la pierre quand cela aura baissé un peu (ici c'est encore très cher malheureusement, nous avons cependant des taux à 3.5% environ
bien négociés)


Donc location encore et toujours! (j'ai 31 ans) :)



Laurent 12/05/2010 12:42



Bof, il ne faut pas en faire un fromage: j'ai 41 ans et je suis toujours en location! C'est en partie du au fait que lorsque j'ai pris mon doctorat, c'était en 1997 et à l'époque, on fourguait
des "expériences à l'étranger" à tout va (pendant que les petits lèche-culs prenaient discrètement tous les postes permanents à la maison). Du coup, de CDD en CDD dans différents pays, ça
n'aide pas à acheter de l'immo à bon prix ... Et quand j'ai finalement obtenu mon poste permanent en ITalie, les prix avaient déjà explosé. Je crois donc que sur ce secteur, qui est tout sauf
rationnel, il faut se faire une raison: abwarten und Tee trinken ...



Laurent 10/05/2010 01:57



Bonsoir, je rentre de WE, il commence à faire vraiment beau ici en Italie ... Alors pour commencer, ici, on se tutoie parce que sinon, ça me donne l'impression d'etre un vieux shnock! Pour ce qui
est de l'immo, personnellement, j'y touche pas! Je connais mal la situation en France, mais ici, Berlu a décidé un moratoire sur les crédits immos mal en point pouvant durer plus d'un an. Meme
avec ça, il y a 3 expulsions par jour dans la ville où je travaille. Donc, aucun doute qu'on navigue à des niveaux de prix trop élevés qui vont baisser à coup sur. Toutefois, il y a une
composante italienne typique, c'est le retour à la vie chez papa-maman, qui a tendance à se matérialiser bcp plus vite qu'en France. C'est déflationniste. Le marché du pret bloque tellement que
les banques font du démarchage au télephone pour proposer des "prets promotions pour son rève secret" ... En conclusion, si la situation dans ton coin ressemble un peu à ça, moi je resterais en
location et j'utiliserais le capital pour shorter le marché du mieux que je peux.


Alors, effectivement, à moins que le SP500 ne dépasse les 1130, on est en vague III-1-4; sur le dow, il y a un objectif pour la III-1 vers 9500/9750, soit autour de -7%. Sur le NDX100, autour de
1700.



Cart CSS 09/05/2010 18:05






Bonjour Laurent- quel est le "consensus" eliotiste pour la derniere vaque? 3000 points pour le Dow, 1500 à 1700 points pour le CAC? Merci, bien
à toi



Slide 5


.O
{font-size:149%;}




Harlok 09/05/2010 13:27



Bonjour,


J'aurais une question à vous poser suite à votre publication si vous le voulez bien


Je souhaiterais rebondir sur ce que vous avez rédigé: "on souhaite bien du plaisir à ceux qui s'endettent dans ce secteur actuellement".


Je suis locataire à l'heure actuelle et souhaiterais acquérir ma résidence prinipale. Gros problème: les prix de l'immobilier sont encore bullesques et dans ma région (drôme ardêche 26-07, on n'a
pas grand chose en dessous de 200kE, ce qui nécessiterait pour moi un emprunt d'environ 120000E sur 20 ans.


Il y a deux écoles:


1/L.Abadie qui dit grosso modo qu'il faudra acheter mais QUE lorsque l'immobilier aura bien baissé (on est encore trop près des plus hauts).


Je le cite:


"Bonjour, mon avis :


La réponse dépend du rendement locatif (hors avantages fiscaux) que cette résidence offrirait si elle était louée.


A 8% ou plus, l'achat est franchement intéressant.


A 6-7%, si vous aimez vraiment cette résidence et pensez y vivre longtemps, à la rigueur oui, à condition bien entendu que le crédit se fasse sur des bases raisonnables (durée de 10-12 ans
maximum). En sachant que le risque de perte de valeur est important malgré tout.


A 4-5% ou moins, il est très fortement conseillé de passer son chemin et d'attendre les soldes (ou de chercher mieux ailleurs)."


2/JC Bataille qui, lui, conseille d'acheter de l'immo dès maintenant pour profiter des taux bas, l'occasion actuelle ne devant pas durer à l'avenir (les taux remonteront)


http://futures.over-blog.com/article-forecast-investissement-mai-2010-la-pierre-a-credit-et-a-taux-fixe-49745117-comments-50.html#c


Ma question est indiscrète certes mais seriez-vous plus pour la première école ou la seconde (j'hésite beaucoup à vrai dire à me lancer à l'heure actuelle. J'ai un peu d'apport: 70KE et j'ai peur
que si les monnaies s'effondrent, il ne me reste plus que les yeux pour pleurer...)


 


En vous remerciant sincèrement pour votre réponse et vos publications,


Bien amicalement,


Harlok


pS: bien entendu, si vous souhaitez répondre directement sur mon mail (je suis un peu hors sujet là et m'en excuse), il n'y a aucun problème!