Résultats d'extrapolation: CAC et S&P 500/semaine du 11 au 15 janvier

Publié le par Laurent

D'un point de vue strictement mathématique, cette semaine constitue un benchmark intéressant puisque nous pourrions etre en présence d'un reversal week, une inversion de tendance après une très longue période de tendance fixe (et possiblement aidée par le Gouvernement US) et de volatilité décroissante (voir l'indice VIX). Les retournements de tendances lourdes, c'est le Saint Graal du spéculateur, puisqu'il est facile de comprendre qu'elles constituent des sources de gains énormes lorsqu'elles sont correctement gérées.

Après avoir vu que l'indice japonais (pays endetté à 200% du PIB et en déflation pratiquement constante depuis les années 90) continuait sa route paisiblement, regardons d'abord le CAC 40 pour constater que, malgré des paramètres de blancheur des résidus pratiquement parfaits, l'extrapolation obtenue la semaine dernière s'est révélée complètement fausse!

CAC-0116-verif5joursCAC-0116-param5jours

 

Je vois 2 explications possibles à ce cas de figure: 1/ les 3 tests de blancheur implémentés ne constituent pas une condition suffisante de blancheur réelle (c'est la mauvaise situation, parce qu'à part trouver un autre test, on ne peut rien faire) ou 2/ les fluctuations passées du CAC 40 ne contenaient nulle trace d'un possible retournement de tendance (parce que le CAC est un indice très secondaire et que l'information intéressante est susceptible d'etre dans un indice plus "au centre des choses").

Personnellement, je penche pour l'explication 2/, en partie parce que je suis optimiste et que j'ai passé 2 ans à programmer tout ça, mais aussi parce que dimanche dernier, lorsque j'ai préparé les extrapolations pour cette semaine, j'ai remarqué que celle du CAC était un peu contradictoire avec celle de la "boussole de Wall Street", l'indice élargi S&P 500. Nous avions un calendrier très important pour cet indice: expiration d'options ce vendredi (journée des 3 sorcières) et résultats de JP Morgan en matinée, on aurait voulu du sport qu'on n'aurait pas pu faire mieux ... On avait déjà eu une polémique sur le fat finger de mercredi, par-dessus le marché!

SPX-0116-verif5joursSPX-0116-detail5jours


Donc il apparait que la règle "en cas de divergence, Wall Street prime sur Paris" doive etre appliquée ... Surtout dans le cas où l'extrapolation se révèle beaucoup plus bullish sur le CAC que sur le S&P; dans le cas inverse, le CAC plus faible que les blue chips US, ça peut se comprendre.

SPX-0116-fluctu5joursSPX-0116-param5jours

Ecco fatto! On ne va surement pas en rester là, parce que cette semaine qui vient de se finir est un excellent exemple de divergence entre divers indices de diverses régions du monde. Aux altitudes stratosphériques de valorisations où nous nous trouvons, ce n'est pas une bonne chose que les opérateurs commencent à douter. D'autre part, l'expiration d'options ce vendredi pouvait donner envie aux haussiers de pousser les cours le plus haut possible pour vendre les derniers call options au prix fort en chargeant des put options à prix cassé par derrière. Ca fait parano, comme raisonnement, mais jusqu'à preuve du contraire ...

Terminons avec de l'analyse graphique plus traditionnelle, faite par un spécialiste de la spécialité.

Publié dans Bourse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article