Résultats d'extrapolation: CAC 40 (1ère semaine de juin)

Publié le par Laurent

La semaine dernière, nous avons tenté de reprendre la publication de pronostics en traitement du signal, et ce malgré le flash krach qui nous introduit un kurtosis de la mort dans le bruit résiduel et déséquilibre la tendance de fond des indices telle que perçue par la base de fonctions Prolate.

 

Pour illustrer ceci, observons tout d'abord le résultat de ces extrapolations sur le CAC 40 exprimé en autre chose qu'en euro, rapport au fait que cette devise est désormais l'objet de bousculades quotidiennes (entre prises de positions spéculatives sur le marché des changes par les banques françaises pour couvrir le risque inhérent aux obligations grecques et les déclarations à l'emporte-pièce des officiels d'un pays vivant beaucoup de sex business et candidat à l'euro) ... Ci-dessous, la comparaison entre l'extrapolation publiée la semaine dernière et la réalité des cotations sur le CAC 40 exprimé en dollars (à gauche) et le CAC 40 exprimé en onces d'or (à droite):

 

CAC-USD-0606-verif5joursCAC-GLD-0606-verif5jours

 

Notez bien que si l'on regarde ces 2 graphiques dans une perspective elliottiste, le gros de la baisse est passé et on ne peut s'attendre qu'à une dernière glissade en juin 2010 avant un rebond estival (la sous-vague 3 est très visible sur le CAC en dollars, figure de gauche). Autre chose: le CAC a commencé à glisser plein sud en or (donc, en monnaie réelle) bien avant qu'il ne glisse en dollars. On peut penser qu'il glissera pour de bon en euros (monnaie encore plus faible que les 2 précédentes) encore plus tard. C'est un peu ce qui expliquerait la performance plus médiocre sur le CAC en euros (ci-dessous à gauche) par comparaison avec un indice plus calme, (toujours exprimé en euros), l'EPRA Eurozone (figure ci-dessous à droite):

 

CAC-0606-verif5joursEPRA-0606-verif5jours

 

Observez que sur ces 4 graphiques, il apparait que moins le flash krach est visible, plus l'extrapolation est fiable. En particulier, cet évennement est pratiquement invisible sur le CAC 40 exprimé en onces d'or, ce qui fait que cette quantité reste pour moi la "boussole" à suivre ces dernieres semaines.

 

D'un point de vue strictement elliottiste, je suis de plus en plus d'accord avec le "décompte alternatif" publié ce week-end par Danéric sur son blog d'excellente qualité, qui consiste à introduire une sous-vague 1 extended (se terminant aux flash krach, on en revient toujours là) dans la première vague de la primary 3. Il manquerait alors une dernière sous-vague de baisse pour terminer un cycle de 5 sous-vagues de baisse (typiquement avec un SPX entre 1000 et 1020 points, au pifometre) avant un rebond en sous-vague 2 d'un mois et demi à l'occasion des vacances d'été. Le grand avantage de ce décompte est d'etre synchro avec le décompte sur le dollar index, qui, en reniflant sous les 90, n'a plus grand potentiel haussie à court terme.

Publié dans Bourse

Commenter cet article