Les classes moyennes sont positionnées, les cours calent!

Publié le par Laurent

De plus en plus d'analystes sur internet sont convaincus que les indices bousiers sont entrés dans un très long (parce que sponsorisé par les deniers publics) topping process depuis septembre 2009. Par exemple, nous avons notre CAC 40 national qui patauge tant et plus depuis le début de l'automne, avec pleins de mouvements qui se superposent alternativement:

CAC-ending-diagonal

 

Le point 1 serait mi-octobre 2009, le 2 début novembre, le 3 à mi-janvier 2010, le 4 début février; nous serions maintenant en route vers le point 5, qui le plus souvent n'arrive pas à rejoindre l'oblique haute (on dit que la expanding diagonal est souvent truncated). On attend impatiemment le dénouement ...

Mais pourquoi un tel pattern s'interromperait-il ? C'est assez facile à comprendre: renflouées par les deniers publics, les grandes banques d'affaires ont racheté le marché à vil prix au printemps 2009. Depuis l'automne 2009, elles cherchent des acheteurs de risque pour le leur vendre à prix nettement plus élevé en encaissant le bénéfice. Rappelez-vous que si les banques modernes sont majoritairement créateurs et vendeurs de risque de marché, il leur faut absolument des acheteurs solvables et peu regardants (comprendre un peu bébètes) de ce risque ... C'est ainsi qu'ont fonctionné les bulles internet et immobilière (comme l'a très bien expliqué Matt Taibi dans son papier célèbre).

Or, le détail qui coince, c'est que les acheteurs solvables et peu regardants (dans ma jeunesse, on appelait ça des "pigeons" et c'était tellement casse-pieds d'entendre les gamins répéter "pigeon un jour, pigeon toujours") se trouvent majoritairement dans la classe moyenne (les classes supérieures ont une longue expérience de gestion du risque, avec des secrets passés de père en fils, les classes pauvres ne sont pas solvables). Or, cette classe moyenne est complètement rincée depuis quelques années! Qu'à cela ne tienne, les acheteurs seront donc les gestionnaires des Mutual Funds et autres Pension Funds (pour la France, pensez aux divers contrats d'assurance-vie): en effet, on constate qu'ils sont dorénavant investis "au taquet" dans le marché. Rappelez-vous les innombrables semaines pendant lesquelles on reportait les insider sellings en se demandant qui pouvaient bien etre acheteur ?

Eh bien, c'est Dave Rosenberg (économiste iconoclaste chez Gluskin-Sheff) qui nous donne la réponse avec ce graphique:

CashRatioMutFunds


Pour rigoler, regardez la dernière fois que les Mutual Funds étaient aussi fortement exposés au risque de marché! C'était en octobre 2007 ... Mais comme les liquidités en provenance des détenteurs de ces FCP s'assèchent pour cause de chomage galopant, de carrières bloquées et de salaires risibles par rapport à la génération précédente, il n'y a pas assez de demande pour absorber l'offre énorme en provenance des grandes banques. Finissons donc avec ce Prof. espagnol qui nous pronostique un crash boursier d'ici juin 2010!

Publié dans Bourse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacques_andre 12/03/2010 02:10


Niño Becerra "pense" que le krach va se produire vers juin 2010...Soit,
Il parle d'épuisement soit ,
Je veux bien le croire, par contre il n'explique pas pourquoi la spéculation va s'arréter et n'explique pas non plus son timing.
Aurait-il des infos particulière ?


Laurent 12/03/2010 11:22


ça, on n'en sait rien du tout, mais il a l'air très sur de lui ... pour ce qui est de la spéculation, elle n'a pas lieu de s'arréter: il faut juste qu'elle se retourne! Je crois me souvenir que
Slope of Hope avait publié récemment les positions short sur les indices US et elles n'étaient pas petites!