Les 2 facettes du S&P 500: semaine du 25 au 30 janvier

Publié le par Laurent

Le pronostic baissier de la semaine dernière s'est révélé correct; toutefois, la situation mise en évidence vendredi soir sur le DAX 30 ne permet pas de conclure si oui ou non nous avons le point de départ de la vague baissière Primary 3. On pourrait penser que le S&P 500, qui a fermé 5 heures après le DAX pourrait nous donner un peu plus d'indices afin de faire la part des choses entre un mouvement tendenciel ou un mouvement fluctuant. On va voir dans cette note qu'il n'en est (malheureusement) rien:

Première méthode: on effectue un detrending par pénalisation de la norme L1 de la dérivée seconde en temps, on prolonge linéairement, puis on décompose la fluctuation restante en fonctions d'échelles Daubechies 4 que l'on extrapole sur les 5 prochains jours. On obtient cette décomposition (à gauche, observez que la tendance de fond est encore haussière, toute la baisse est absorbée par la fluctuation) ainsi que cette extrapolation (à droite):

0124 SPX decomp L10124 SPX extra L1

Seconde méthode: on projette les cotations sur une base appelée base Prolate ayant la particularité de fournir automatiquement une extrapolation. On traite la fluctuation exactement comme dans la première méthode. Les résultats sont pratiquement opposés puisque, sur la figure de gauche, on observe que la tendance s'est retournée à la baisse (c'était déjà le cas la semaine dernière) et que la fluctuation est plutot plate. Cette décomposition correspond au scénario Elliottiste de la primary wave 3. L'extrpolation de l'indice à 5 jours ressemble à la première méthode sauf que l'objectif est légèrement plus bas (sous les 1070):

0124 SPX decomp pro0124 SPX extra pro

En général, on départagerait ces 2 méthodes en examinant attentivement les résidus (c'est-à-dire la partie haute fréquences de la fluctuation qu'on identifie à de l'agitation désordonnée vide d'information utile). Ce qui est particulièrement troublant, c'est que si l'on fait comme cela, on obtient pour les 2 méthodes des résidus d'une blancheur surprenante:

 0124 SPX params



Pratiquement, les résidus des 2 méthodes sont des bruits blancs pratiquement parfaits, et ce, malgré la différence de diagnostic du mouvement en cours ... Ma conclusion à ce niveau est simplement qu'à l'examen des cotations seules, on n'est pas en mesure de décider si on est en présence du début d'un mouvement d'ampleur ou d'une simple correction. Maintenant, on peut avoir une opinion personnelle construite sur des éléments économiques plus fondamentaux sans que cela soit contradictoire ...

Publié dans Bourse

Commenter cet article