Le début de la fin du stalinisme climatique

Publié le par Laurent

Je suis tombé sur le débat télévisé suivant, aux commandes duquel on trouve un Elkabach tellement différent de celui dépeint par les Guignols de l'Info:

 

Lien: Débat Courtillot & Rittaud - Jouzel & Legras

 

Il y aurait beaucoup à dire là-dessus, je vous propose de lire ce qu'en a pensé l'un des intervenants, à savoir Rittaud lui-meme. Pour ce qui est du combat de chiffonniers, c'est clairement Courtillot qui s'en tire le mieux (à mon avis), et cela se sent à partir de 48' avec le rétro-pédalage en règle de Valérie Pécresse. La prestation du type en col Mao a du mettre quelque peu mal à l'aise quelques Normaliens, j'imagine ... Il y a toutefois un trou laissé béant dans ce genre de débats, c'est le pourquoi du comment: plus précisément, d'où sont sorties toutes ces préoccupations environnementalistes à l'heure du progrès technologique à tout va et de l'émergence de continents entiers dans le capitalisme mondialisé ? Thierry Meyssan propose une réponse à cette question: les arguments qu'il développe méritent qu'on s'y attarde car ils ont le mérite de la clarté. D'autres éléments de réflexion se trouvent par exemple ici et .

Publié dans Télévision

Commenter cet article