L'expérience de Asch et les marchés efficients

Publié le par Laurent

Pour ceux qui ne connaissent pas, l'expérience de Asch consiste à étudier quantitativement l'influence du conformisme dans l'expression d'une opinion très facile à trancher; dans le cas original, il s'agit de donner les lignes de meme longueur:

 

 

Les résultats sont assez faciles à interpréter: dans le cas où l'opinion du groupe est monobloc et la communication est par oral, environ 37% des sujets choisissent d'aller contre leurs perceptions pour se conformer à l'opinion (en l'occurence fausse) du groupe. On est donc en présence d'un herding behaviour qui doit, à mon avis, trouver son origine chez nos lointains ancètres au temps où la survie en milieu naturel passait obligatoirement par l'appartenance à un clan (dans le meme ordre d'idées, on peut se souvenir de l'expérience consistant à mettre un individu en minorité dans un débat et d'observer qu'au moment où il quitte la pièce, il ira manger au buffet d'autant plus qu'il se sentira rejeté fortement). Dès que l'opinion du groupe se morcèle, le taux de conformisme à l'opinion (fausse) du groupe chute sous les 10%; une opinion monobloc est donc nécessaire. La communication des résultats par écrit, qui diminue le feedback négatif du groupe sur un éventuel maverick fait aussi chuter le besoin de conformisme.

 

Maintenant, vous remplacez la longueur des lignes par "le marché est au plus juste prix", "l'immobilier ne baisse jamais" ou par "3 tours s'effondrent parce qu'elles sont percutées par 2 avions" et vous pouvez commencer à réfléchir sur l'inannité de la théorie des marchés efficients (la plus belle invention des classes supérieures pour plumer les classes moyennes) ou sur les attaques virulentes des medias officiels contre les truthers du 11 septembre ... Le besoin de conformer l'opinion exprimée oralement à celle du groupe est souvent irrépressible pour plus d'un tiers d'entre nous; c'est plus que suffisant pour fabriquer, au choix un "consensus démocratique" ou une "bulle spéculative", ce qui est à peu près la meme chose, mais exprimée dans 2 jargons différents.

Publié dans Divers

Commenter cet article

Doudou 28/06/2010 01:17



La nécessité de l'unanimité de la réponse du groupe explique bien sûr la lutte contre la liberté d'Internet...



Laurent 05/07/2010 15:51



Effectivement, la liberté de ton internet disloque la "belle unanimité" monobloc des medias puisque l'un d'eux se retrouve discordant. Ce qui est susceptible de diviser par 4 le besoin de se
conformer aux premisses du groupe.



Jacques_andre 28/06/2010 00:20



encore un mot, car j'ai aimé cette vidéo de vladimir bukovski:


http://www.dailymotion.com/video/x50ehg_union-europeenne-la-nouvelle-union_news



Jacques_andre 28/06/2010 00:01



Bonsoir,


Oui excellent l'expérience de Asch. Et encore dans ce cas là c'est évident pour la longueur des traits, mais dans la vie courante il s'agit de chose beaucoup plus subjectives, comme la capacité
d'une personne...ou autreschoses invérifiables à priori.


Le problème c'est quand tout s'écroule à la fin comme dans le cas du sang contaminé, ou à l'inverse de la pandémie fantôme de grippe porcine... qui a été  orchestré par les labos
pharmaceutiques. ou alors les armes de destructions massives d'IRAK...etc.. etc....


Quand à savoir si on est en déflation ou inflation....


je sais que le débat agite une blogosphère et ici en france je ne vois aucun signe flagrant de déflation nette, je ne sais pas comment cette déflation pourrait se matérialiser, mais j'ai
l'impression que d'ici là tous les avoirs liquides et moins liquides vont se faire rincer, donc je pense que garder son argent sous son oreiller est une erreur malgres tout.


J'aurais envie de dire d'aller investir dans les études d'étudiants aux BRIC en attendant un retour pour la retraite, mais je crois que ça n'existe pas encore.


Bonne semaine à tous.


 



Harlok 27/06/2010 16:26



Oui, les gens qui s'endettent sur plusieurs générations  sont convaincus qu'ils font le bon choix car: louer c'est jeter l'argent par les fenêtres, leur famille l'ont fait, leurs amis l'ont
fait, pourquoi pas eux? Comportement moutonnier quand tu nous tiens... :)


Je tiens bon néanmoins et, même si je suis "con" aux yeux d'un certain nombre, je m'en moque.


Pour Danéric, je vais voir un peu ce qu'il dit. Moi, mon chef de file perso, c'est L.Abadie. Je pense qu'il a raison sur pas mal de choses. Peut-être pas sur tout mais au moins, il est
contrarien.Merci pour l'info sur les prix chez toi. Ici, en France, les prix ont tendance à remonter un peu après avoir baissé de 10%: la crise est terminée dixit le gouvernement! Les gens
écoutent les médias et ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez...


En attendant, je suis en location (colocation d'ailleurs), je patiente et en profite, lorsque c'est possible(maigres compétences), pour shorter les marchés lorsque les indices suivis par L.Abadie
sont en zone d'optimisme: ça marche plutôt bien jusqu'à présent mais je reste prudent . Ma seule peur: chute des monnaies, l'argent ne valant plus rien, je perdrai mes avoirs....j'espère ne pas
connaître une république de Weimar bis généralisée!!


 



Harlok 27/06/2010 13:54



Bonjour et merci Laurent pour cet article.


Etre contrarien est difficile vis-à-vis d'un groupe: mon expérience se résume surtout à l'immobilier, une part très importante de "moutons" pense que l'immobilier ne peut pas baisser et, au
contraire, montera. Quasiment tous ceux à qui j'en parle sont persuadés de cet état de fait.


Dur d'être à contre-sens! (je suis convaincu du contraire pour ma part...)



Laurent 27/06/2010 14:52



Oui, c'est pas facile ... J'ai inséré le lien à Wikipedia dans l'article de façon à indiquer une description plus précise et faire voir que là aussi, le lien avec l'expérience de Stanley Milgram
est fait. Pour l'immo, un facteur aggravant qui augmente le besoin de conformisme au groupe vient du fait que l'on y risque rien de moins qu'une bonne partie de ses revenus pour toute sa vie
professionnelle. Donc il est encore plus ardu d'etre contrarien, et ceci publiquement! Faut tenir bon et lire le blog de Danéric, notre chef de file sur la Primary 3!


Si ça peut te consoler, l'érosion des prix ici en Italie du Sud est très nette, meme s'il y en a encore beaucoup à venir!