Des divergences partout ...

Publié le par Laurent

Un petit point rapide sur les faiblesses potentielles des marchés actions ces derniers temps (bien que nous enchainions les séances à la hausse les unes après les autres aux USA); tout d'abord, Elliott Wave International a commis un très bel article (à mon gout) sur les significations historiques des situations "nouveau sommet sur le Nasdaq non conirmé par le Dow Jones Industrials". On reproduit ci-dessous 2 de leurs graphiques:

nasdaq2000nasdaq2007

 

Bien entendu, cette théorie ne vaut que si le sommet de janvier 2010 sur le DJI30 reste intact dans les jours qui viennent. Mais il y a d'autres divergences cachées dans le marché: par exemple, celle qui apparait entre le S&P 500 et son proxy le plus commun, à savoir le ratio entre la dette Corparate Investment Grade et le High Yield (comprenez Junk Bonds):

high-yield


Vous voyez ci-dessus que le proxy reste au niveau de la deuxième qunzaine de janvier 2010 ... et qu'il a tendance à anticiper les mouvements du S&P 500 d'environ 2 mois. Cela va dans le sens des discours faisant un lien entre mars 2007 et mars 2010. Ce n'est pas tout: dans le meme sens, on trouve aussi les papiers sur les cycles bull/bear sur les grands indices boursiers, comme par exemple celui-ci dans lequel on a repompé le graphique suivant:

bears 529763a

Terminons avec le traitement du signal; là encore, on constate une divergence en termes de tendance entre le NDX100 et le DJI30 puisque la tendance à la hausse du premier est pratiquement double de celle du second. En général, ce genre de scission dans le marché entre les small techs et les big caps n'est pas vraiment révélateur d'une confiance retrouvée, surtout lorsque le marché se trouve à des niveaux de sur-achat comme il l'est actuellement:

Pro DJIPro NDX

Publié dans Bourse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article