2007/2010: les patterns dans le CAC 40

Publié le par Laurent

Beaucoup d'encre a coulé pour tenter de rationaliser l'évolution du CAC 40 entre mars 2009 et fin janvier 2010; en effet, les esprits avaient été confortés par la facilité avec laquelle on pouvait insérer les mouvements de baisse entre l'été 2007 et mars 2009 dans le motif des vagues d'Elliott. On était donc en droit de penser que ces vagues d'Elliott étaient susceptibles de bien décrire la suite des évennements. Cela n'a pas vraiment été le cas puisque Prechter lui-meme a fait 2 calls fortement erronés en recommandant de passer 200% short fin aout et fin novembre 2009. Essayons donc de regarder a posteriori comment les choses se sont passées ...

 

Pour commencer, voila comment s'est déroulée la baisse. On observe qu'elle se fit en accord avec les principes elliottistes classiques avec 5 impulsions à la baisse, et une correction haussière en 3 temps qui nous emmène à la fin de l'été 2009. Tiens, c'est exactement là que Prechter emet sa première recommandation ...

 

CAC-5wavesdownelliottwave

 

A partir de là, on entre dans la quatrième dimension, avec une succession de hausses, de baisses, le rally de la fin d'année (classique d'entre les classiques), le tout entrecoupé d'évennements pour le moins suspects (faillite de Dubai World, remontée du dollar index). Toutefois, on peut réfuter là encore l'explication de la random walk juste en faisant appel à un motif moins connu de l'analyse technique, à savoir le motif compliqué de George Lindsay intitulé 3 peaks and a domed house (3 pics et un dome). Illustration:

 

CAC-3peaksdomedhouseLindsay 1

 

Alors effectivement, je crois me souvenir avoir lu quelque part qu'il est possible d'insérer le motif de Lindsay dans une décomposition elliottiste; impossible de me rappeler où ... Néanmoins, si je retrouve le fascicule, je le communiquerai ici.

Publié dans Bourse

Commenter cet article

Laurent 03/05/2010 01:16



Qu'est-ce que ça veut dire, "sur le site de roque" ?



Milou 02/05/2010 19:19



Sur le site de ROQUE.