Le retour à la raison ?

Publié le par Laurent

Aujourd'hui, je reviens à la rédaction de cette petite chronique boursière après quelques jours d'absence passés en partie à retourner dans tous les sens les possibilités de scenarii haussiers avec un CAC valorsé sur des cours niveau OPA ... J'admets aussi que ma position short Euro/Yen m'a fait prendre des sueurs froides en cascade après les records au-dessus des 164! J'en étais presque au chocolat, à l'héroine et la vodka (voir Constance Verluca http://www.myspace.com/constanceverluca )

Alors aujourd'hui, tout le monde le sait, le taux de refinancement de la BCE est passé à 4% et J.C. Trichet a eu un discours plutot dur pour tout ce qui touche à l'inflation en zone Euro ... Bilan: Badaboum! Sortez les BX4, le temps se gate sur les PEA ... Je répete encore que nous avons tranquillement 15% de baisse sous le pied au niveau du CAC40 (qui nous dessine actuellement "trois corbeaux noirs") en raison des vélléités spéculatives diverses et variées qui ont sévi depuis le début de l'année sur l'indice:

1/ la "fuite loin du risque", qui consistait à concentrer tout le risque sur le marché des changes en déséquilibrant les taux entre devises orientales et occidentales via le carry trade afin de s'offrir des rendements autour des 15% sur les Blue Chips avec du capital à taux pratiquement zéro, le tout assaisonné par les discours ambivalents des analystes qui passaient de Goldilocks aux risques d'OPA à tout va ... L'antidote à la portée de l'épargnant moyen est bien entendu la gamme des "turbo short" devises West/devises East.

2/ un risque assez présent de "bulle verte" ce soir, je regardais "C dans l'air" et quelle ne fut pas ma surprise de revoir les bons banquiers conseilleurs refiler des SICAV environnementales à 0.5% de frais de transaction à leurs clients ... Mon Dieu, nous voilà revenus au bon temps de la bulle internet, les gens n'ont-ils rien retenu ? Les valeurs "vertes" sont hors de prix, et bon nombre d'établissements bancaires n'ont qu'une seule envie: liquider leur "papier" contre du cash (afiin peut-etre de se couvrir contre un retournement de l'autre bulle, vous savez laquelle, celle qui prend l'eau de toutes parts ... l'immobilier!).

3/ le gros problème immobilier: comme nous l'a très bien expliqué le Président Sarkozy, le marché immobilier est dorénavant sous perfusion. Les connaisseurs ne s'y trompent pas, les indices de la famille EPRA chutent comme des cailloux, et certains dessinent des graphiques en "épaule-tete.épaule" du plus mauvais effet. Mon pronostic est que chaque rebond ce mois-ci sera mis à profit pour liquider des titres (on dit que l'on "vend les rebonds") ... Les véhicules pour jouer la baisse immobilière sont ultra-connus, je les répete une fois encore: le certificat 3842B et le warrant 3303B (pour les plus faciles d'emploi). Je ne parle meme pas de la situation américaine ...

Remarquez qu'une de mes actions favorites GTO a fini 3ème hausse du SRD aujourd'hui malgré le délestage ambiant. J'en profite pour attirer votre attention sur OPN et SX  qui sont à mon sens de belles opportunités qui se sont fait démolir en partie à cause du point 1/ ... Pourquoi ne pas les utiliser pour réinvestir progressivement les gains de vos BX4 ?

Voila, c'est tout pour ce soir! Big Up les francais(es) et à demain!

Publié dans Bourse

Commenter cet article