EPRA Eurozone contre SBF-120

Publié le par Laurent

Encore une journée de consolidation sur les places boursières; à Paris, les marchés étaient ouverts malgré le jour férié, et conséquemment, les volumes d'échanges furent limités ... Deux statistiques US étaient au menu: les inscriptions au chomages et l'indicateur avancé. Il est étonnant de constater qu'une bonne nouvelle, i.e. un tassement des inscriptions au chomage, peut etre percue négativement par haussiers de Wall Street qui misent sur une baisse des taux prochaine ... En effet, ceci indique qu'il y a encore de la marge au ralentissement économique US, donc 5.25% pour tout le monde!

Par contre, un extrait de l'intervention de Bernanke était dédié au secteur immobilier: "Le Président de la Fed américaine, Ben Bernanke, qui s'est exprimé ce jour à l'occasion d'une conférence de la Fed de Chicago sur les sujets épineux des marchés "subprime mortgage" et de la régulation, ne s'est pas alarmé. Ben Bernanke a estimé que les défauts de paiements sur le marché "subprime mortgage" dédié aux créances hypothécaires à risque devraient se poursuivre cette année et même probablement en 2008. Pourtant, Ben Bernanke, rassurant, a aussi insisté sur le fait qu'il n'estimait pas que cette crise particulière puisse se propager à l'ensemble de l'économie américaine. Sur le front économique, les opérateurs ont pris connaissance du nombre des inscriptions au chômage aux Etats-Unis (Département au Travail), ressorti à 293.000 sur la semaine passée, soit un recul de 5.000 en comparaison de la semaine précédente. Une publication qui constitue une bonne nouvelle puisque les économistes attendaient plutôt une hausse des inscriptions au chômage sur la semaine passée. Vers 18 heures ce soir, le marché sera également attentif à l'indice de la Fed de Philadelphie concernant l'activité régionale sur le mois de mai. Le Conference Board américain a fait état ce jeudi, pour le mois d'avril 2007, d'un indice des indicateurs avancés US en fort recul de 0,5%. L'indice était attendu stable en avril. Ce fort recul observé sur le mois passé, après une croissance revue à +0,6% en mars, confirme le ralentissement économique en cours aux Etats-Unis." (boursier.com)

Du coup, j'ai ressorti mon bon vieux graphique hebdomadaire comparant l'EPRA et l'indice élargi SBF120 à Paris; en hebdomadaire, ca donne ca:
EPRA-SBF120-17mai.gif
La sur-performance du secteur immobilier est visible. Mais on dirait que depuis quelques séances (en fait, principalement depuis les incidents de la bourse de Madrid fin avril), l'indice corrige et revient à la colle avec le SBF120. A ce niveau, 2 scenarii sont plausibles:

1/ le niveau du SBF se révèle un point d'appui et le marché actions résiste au mois de mai (sell in may and go away); un rebond CT est alors envisageable. Les baissiers de l'EPRA prendraient donc leurs bénéfices pour revenir en force d'ici quelques semaines ...

2/ Wall Street décroche, le Yen se reprend légèrement par effet mécanique et les marchés actions corrigent (il n'est pas impossible que cela parte de Shanghai si Pékin touche au Yuan ce week-end). L'EPRA perd son point d'appui et peut perdre encore 5% facile avant de se calmer ...
AT-cac-17mai.gif
Rappelons qu'actuellement le CAC40 évolue dans un triangle de congestion, avec une volatilité comparable à celle qui a précédé la correction du 28 février et son double-bottom salvateur ... tout cela malgré le Dow!

Publié dans Bourse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article